Pour un capitalisme de la réciprocité et de la responsabilité

Retrouvez l’intégralité de la Tribune publiée dans Le Monde du 26 janvier 2017

 

La création de cette organisation – non génératrice de profit – est l’aboutissement d’un long chemin entamé il y a un peu plus de 10 ans par CAPITALCOM, et rendue possible grâce à une puissante dynamique à l’échelle mondiale, qui s’est construite au fil des ans depuis plus de 40 ans.

Des Grands Principes Directeurs de l’OCDE en 1976 au Forum de Davos sur le « leadership réactif et responsable » la semaine dernière, en passant par la signature du Protocole de Kyoto dans les années 90 et la création du Pacte Mondial en 2000, la prise de conscience est aujourd’hui mondiale. Cette dernière impacte notre modèle capitaliste dans toutes ses dimensions : sociale, environnementale, sociétale, éthique, économique, financière… L’ère de l’intégration a commencé dans les années 2010 avec la réalisation de la nécessité de mettre en cohérence toutes ces avancées, pour affronter un écosystème de plus en plus complexe et imprévisible.

Les temps sont sévères pour les institutions de nos pays avancés : leur légitimité recule et elles ont de plus en plus de difficultés à jouer leur rôle de repère. L’Entreprise doit réagir. Immergée dans la société civile, son nouveau partenaire stratégique, elle intègre l’ensemble de ses parties prenantes : client.e.s, salarié.e.s, actionnaires, partenaires, pouvoirs publics, ONG, etc.

A l’approche des années 2020, c’est l’ère du « vivant » qui semble se dessiner. L’entreprise n’est plus l’outil maîtrisable d’autrefois et on ne pourra plus désormais piloter qu’en mode VUCA : Volatilité, Incertitude, Compléxité et Ambiguité. Mais l’entreprise est un organisme vivant, sensible, équipé de capteurs à l’affut des signaux que lui adresse l’extérieur. Elle est donc capable d’adaptation, de plasticité, de métamorphoses voire de mutations ! Notre Institut du Capitalisme Responsable a pour vocation d’accompagner les entreprises et les investisseurs sur ce chemin.

 

 

Et si le Capitalisme Responsable était… #Portrait Chinois

 

L’Institut a vocation à être un stimulateur des sens de l’Entreprise, pour souder un nouveau pacte avec la société civile, en tissant une relation mutuellement vertueuse.

Les personnes présentes ont contribué à dresser le portrait d’un capitalisme non seulement responsable mais aussi partagé, intégré et fertile ! Grâce à ces portraits chinois, nous pourrons construire ensemble le capitalisme de demain. Quelques extraits…

 

Et si le Capitalisme Responsable était une mélodie, ce serait…

… « Résiste », France Gall
… « Hallelujah », Leonard Cohen
… « Heal the world », Michael Jackson

Et si le Capitalisme Responsable était un plat, ce serait…

… un hamburger vegan
… un macaron
… du foie gras

Et si le Capitalisme Responsable était un paysage, ce serait…

… un désert brillant de panneaux solaires
… un glacier
… le Danemark

Et si le Capitalisme Responsable était un objet,

ce serait…

… une boussole
… une bougie
… un phare

Et si le Capitalisme Responsable était un parfum,

ce serait…

… du vetiver
… Jicky, de Guerlain
… du jasmin

Lors de cette soirée, nous étions un peu plus de 200 personnes à partager – ensemble – le lancement de l’Institut du Capitalisme Responsable à la Tour Eiffel !

Evénements à venir

  1. Grand Prix de l’Assemblée Générale

    12 juillet | 9 h 00 min - 12 h 30 min
  2. Assises de la Performance Sociale

    28 septembre | 9 h 30 min - 17 h 30 min

Où nous trouver