Assemblée Générale, nous accorderez-vous cette danse ?

Assemblée Générale, nous accorderez-vous cette danse ?

 

 

Le bal des Assemblées Générales des sociétés du CAC 40 2017 s’ouvre aujourd’hui. LVMH, à vous l’honneur !

Dans un monde renversant, impactant les modèles économiques historiques sur tous les plans – économique, écologique, social et profondément sociétal – l’Assemblée Générale reste un repère crucial pour l’entreprise dans sa rencontre en direct avec ses actionnaires individuels et donc la société civile. Un contrepouvoir constructif et donc un soutien essentiel.

Il y a encore 12 ans, alors que nous lancions le Grand Prix de l’Assemblée Générale – Think & Do Tank de l’Institut du Capitalisme Responsable – pour valoriser les meilleures pratiques, les Assemblées Générales s’avéraient très juridiques et conventionnelles. Aujourd’hui transformées, elles sont devenues un véritable moment d’ouverture et de dialogue avec les parties prenantes de l’entreprise et réconcilient stratégie et performance financière avec la RSE, l’éthique, la gouvernance, la transition énergétique, etc.

Chaque année, le Jury du Grand Prix de l’Assemblée Générale formule 5 recommandations aux entreprises, diffusées avant la saison des Assemblées, mettant en perspective le contexte économique et réglementaire, ainsi que les attentes de la société civile, avec l’analyse rigoureuse des 60 principales Assemblées générales l’année précédente.

En témoignent Philippe Marini, Nicole Notat, Benoit Potier – co-Président·e·s du Jury, et Bertrand Dumazy – son grand témoin 2017 : plus que jamais cette année, l’accent porte sur le dialogue, la communication et la transparence à tous les niveaux !

Vous êtes actionnaire, citoyen, client, partenaire, fournisseur… est-ce que ces recommandations aux grandes entreprises vous parlent ?

  1. Communiquer sur l’appréhension des principaux risques et opportunités impactant la stratégie et la performance de l’entreprise
  2. Valoriser la complémentarité et la diversité des expériences / compétences des membres du Conseil d’Administration / de Surveillance pour faire face aux enjeux de l’entreprise
  3. Mettre en perspective la politique de rémunération des dirigeant·e·s avec la performance financière / extra-financière et la politique interne de rémunération
  4. Qualifier l’impact de la transition énergétique et écologique sur les activités de l’entreprise
  5. Présenter – de façon détaillé – le dialogue avec les parties prenantes

L’entreprise va partager sa vision, expliquer son rôle, justifier ses positions, notamment en matière de risques ou de rémunération, personnaliser la gouvernance, faire le point sur son impact au sein de son écosystème.

Le dialogue en Assemblée Générale avec les parties prenantes des entreprises doit refléter les intérêts et préoccupations de la société civile… En piste !

 


Retrouvez les recommandations du Jury pour les AG 2017.

(Re)découvrez le Grand Prix de l’AG.