« La raison d’être fédère autour d’un projet d’entreprise et d’une ambition commune »

« Améliorer les vies, en transformant les espaces où les gens vivent, travaillent et se rencontrent, avec des infrastructures électriques et numériques et des solutions connectées simples, innovantes et durables ». La raison d’être de Legrand a été élaborée en questionnant l’ensemble des parties prenantes, internes et externes. Sa définition a fait l’objet de séances de travail au sein des organes de gouvernance (Conseil d’administration, comité exécutif, etc.) et est partagée par l’ensemble des équipes du groupe. Elle fédère autour d’un projet d’entreprise et d’une ambition commune : améliorer les vies. Elle nourrit chacun des développements d’offres produits, chacune des prises de positions, ainsi que les engagements pris vis-à-vis des clients, collaborateurs, partenaires, et plus globalement de l’ensemble de la société.

La performance extra-financière est une composante essentielle de la rémunération des dirigeants du groupe. Elle représente notamment 20 % de la rémunération variable du directeur général (17,5 % de la rémunération totale) dont 5 % soumis à une évaluation qualitative spécifique relative à la lutte contre le réchauffement climatique et au développement durable mais aussi à la diversité et à la mixité. Par ailleurs, les plans de LTI dépendent à 25 % de la performance RSE pour les membres du comité de direction (33 % pour les autres postes clés).

Depuis 2007, Legrand définit et pilote sa stratégie RSE au travers de feuilles de route pluriannuelles construites autour d’enjeux prioritaires et d’indicateurs de mesure. Cette stratégie est pleinement intégrée au modèle d’affaires du groupe basé sur une croissance rentable et responsable. Ainsi, Legrand développe une offre pour une distribution sécurisée des flux électriques et digitaux, tout en répondant aux besoins croissants en efficacité énergétique et aux principes de l’économie circulaire. A horizon 2030, Legrand a notamment pour objectif que ses revenus provenant de solutions durables représentent 80 % du chiffres d’affaires du groupe et que la parité en termes d’effectifs femmes/hommes soit atteinte. Legrand s’est également engagé à atteindre la neutralité carbone d’ici 2050 sur les scopes 1,2 et 3.

La gouvernance responsable de Legrand se traduit tout d’abord par le souci de répondre aux meilleures pratiques de place. Le Conseil d’administration a voté la dissociation des fonctions de président et de directeur général et se compose à 75 % de membres indépendants, de 42 % de femmes et comprend 5 nationalités différentes. Legrand déploie également un programme de compliance qui s’applique à l’ensemble de ses filiales. Ce programme s’articule autour de quatre axes : le respect des règles de concurrence, la lutte contre la corruption, la prévention des conflits d’intérêt et le respect des embargos.

Angeles Garcia-Poveda
Présidente du Conseil d’administration de Legrand
Lauréat des Grands Prix de l’Assemblée Générale et de la Mixité